Lettre d'informations

Biographies

Fabricants

Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar Agrandir l'image

Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar

« Monographie - D'après les sources d'archives et de manuscrits ».

406 p.

Ed. Hadès, 2017.

Dim : 15,5 x 23 x 3 cm

Plus de détails

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 3 points de fidélité. Votre panier totalisera 3 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,90 €.


35,00 €

En savoir plus

Présentation de l'éditeur :

« Jacob Frank fit son apparition au cours des premières décennies du XVIIIème siècle dans ce qui restait des régions orientales du royaume de Pologne, resplendissant dans son costume turc et son attelage tiré par six chevaux, pour revendiquer au nom des Juifs le legs du ''messianisme de Sabbataï Tsevi''. Frank rencontra un immense succès, vivant dans un luxe que les Juifs n’avaient jamais vu auparavant. En 1759, quand vint pour lui le temps de déployer toute l’ampleur de son messianisme apostat, il choisit d’être reçu au sein de l’Église catholique romaine sous le haut patronage du roi de Pologne (tout comme la conversion de Sabbataï Tsevi à l’Islam se fit sous le parrainage du sultan). La source conceptuelle directe de l’hérésie sabbataïste réside dans la Kabbale lourianique, un système théosophique inspiré directement du Zohar, développé au XVIème siècle en Galilée par le rabbin Isaac Louria. Frank donna le nom de ''Das'' à sa vision de la ''vérité religieuse révélée''. Cela devint alors le principe à partir duquel ses partisans, croyant en une vie et une fortune éternelles, commencèrent à se réunir. Sabbataï Tsevi, le fondateur du ''messianisme sabbataïste'', traça les grandes lignes du messianisme apostat. L’association par Frank du messianisme apostat comprenait autant de non-sens religieux, de violences (encouragement au viol et à la torture, etc.) et d'extravagances sexuelles (exhibitionnisme, voyeurisme, adultère, etc.) que le messianisme associé par Tsevi. La théosophie de Frank atteignit ses dimensions totales dans la ville morave de Brno, où il passa treize ans. Frank fut entouré d’une aura et d’une visibilité jamais vues jusqu’alors parmi les Juifs. Il fut aidé en cela par des dons de barils d’or qui ne cessaient d’arriver de la part de ''fidèles'' habitant en divers endroits – Pologne, Moravie, Bohême, Hongrie et Turquie – et notamment par l’indulgence affichée à son égard par l’empereur Joseph II et le prince d’Isenbourg.

Les enseignements de Frank, rassemblés par ses sectateurs, sont communément désignés par le nom ''Le Livre des Paroles du Seigneur'', recueil faisant office d'un catéchisme de la ''révélation frankiste''. Les fragments les plus importants du ''Livre des Paroles du Seigneur'' sont disponibles en fin d'ouvrage, pour le lecteur.

L'auteur :
Alexander Kraushar (1843-1931), est un avocat, historien, journaliste, poète, et activiste politique Polonais. Né dans une famille juive, fils de Herman Kraushar et Idalia de la Maison Apt. Il étudit le droit et devient diplômé en 1867. Suite à l'Insurrection Polonaise de Janvier (1861-1864), il travail dans la presse en secret et sur le terrain, dans l'organe officieux du ''gouvernement de l'indépendance nationale'', et travail pour le magazine ''Vérité Secrète''. Après l'obtention de son diplôme de droit, il s'installe dans un cabinet d'avocats à son compte. Dans le même temps, il entreprit l'examen très minutieux d'archives et sources sur l'histoire de la Pologne, d'auteurs ou de personnages historiques (et de leurs citations) Polonais ou étrangers. Il approfondit davantage son travail sur la vie et le travail de personnages juifs. Au total, il publie des centaines d'articles scientifiques et historiques. Il a été co-fondateur de la ''Société d'Histoire Lovers''. En 1881, il est l'un des quarante-cinq membres fondateurs du ''Fond Joseph Mianowskiego'' (Fondation pour la promotion des sciences à Varsovie). En 1885, il épouse Hedwig Bersohn (1853-1912), fille de Mathias Bersohn. Leur Maison était un centre important de la vie intellectuelle à Varsovie. Leur fille Zuzanna Rabska, deviendra l'épouse de Wladyslaw Rabskiego. Dans sa carrière, Kraushar préconise et milite activement pour l'assimilation de la ''population juive''. Il est également membre du ''Comité de Construction des Synagogue à Tłomackie (Pologne). En 1903, lui et sa femme se convertissent au catholicisme. Le 5 août 1921, il a reçoit la ''Croix de l'Officier de l'Ordre de la Renaissance de Pologne''. »

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar

Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar

« Monographie - D'après les sources d'archives et de manuscrits ».

406 p.

Ed. Hadès, 2017.

Dim : 15,5 x 23 x 3 cm

Donnez votre avis

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...